Faisons connaissance

Emma : Future hôtesse d'accueil de la Chambre d'Hôtes. J'adore les histoires de Dragon et ne dis jamais non à tout ce qui peut se manger.

Emeline : Graphiste accomplie, j'ai créé ma propre activité. En complément, je travaille dans un magasin de déco original spécialisé en Maison & Jardin. J'assure la gestion opérationnelle et la communication de la Chambre d'Hôtes. Je suis joviale et ne dis jamais non à une visite à Pairi Daiza.

Nicolas : Cadre dans le secteur bancaire, je gère en complément le projet de Chambre d'hôtes. J'en assure la gestion administrative et opérationnelle. Je suis perfectionniste et ne dis jamais non à une partie de FiFa.

et une histoire de dragon!

Le mot Dragon rappelle les festivités du Doudou, Patrimoine UNESCO, c'est le rdv annuel à Mons qui célèbre Ste Waudru qui a développé la ville et le Combat entre St Georges et le Dragon. L'ancien propriétaire était fortement impliqué dans son organisation, ainsi chaque année, les acteurs du Combat se réunissaient ici. Ce lieu a une histoire. Quant au Dragon, nulle ne sait où il se cache. Certains disent l'avoir entendu la nuit...

dans un village particulier,

Hyon est un village au croisement de 3 cours d'eau: Le By, la Trouille et la Wampe. Historiquement, son économie était principalement orientée sur la culture maraîchère et caractérisée par ses moulins. Traversé par l'ancienne chaussée romaine, le village est dominé par le mont Panisel, haut-lieu privilégié des druides et des assiégeants de Mons. L'Arbre de la liberté, tilleul majestueux planté à la fin du XVIIIe siècle par les Révolutionnaires y culmine encore aujourd'hui. La commune a été fusionnée avec Mons en 1972. Aujourd'hui, c'est un lieu résidentiel, pittoresque et reposant.


Lors de la bataille de Mons (surnommée la bataille des Anges par les Britanniques), le 23 août 1914, divers combats s'y déroulèrent. C'est aussi par Hyon que les troupes américaines entrèrent dans Mons lors de la Libération les 2 et 3 septembre 1944. Cet événement est célébré chaque année par un weekend de reconstitution par des passionnés.

Le blason du village dérive de celui de la famille des Franeau de Gommegnies, seigneurs du lieu de 1577 à la fin de l'Ancien Régime. Le souvenir de la licorne, composante essentielle des armoiries, est perpétué dans le village via une confrérie et une rue.

C'est également un lieu de passage de nombreux passionnés de randonnées ou balades situé à proximité du Ravel et le long du chemin de grande randonnée GR129.